Aristide Maillol (1861-1944)

Baigneuse debout se coiffant, le coude levé

Bronze patine brun vert foncé.
signé du monogramme de l’artiste.
Porte le cachet du fondeur Alexis Rudier et le numéro 3/6.

28.5 cm

Collection particulière.

Estimation : 50 000 / 60 000 €

Prix au marteau :

Littérature en rapport :Rewald, J.Maillol, The Hyperion Press, new york, 1939. Hans albert Peters, Maillol, catalogue de l’expo- sition tenue du 17 juin au 3 septembre 1978, staatliche Kunsthalle Baden-Baden. ss dir. Ursel Berger et Jörg Zutter, Aristide Maillol, catalogue de l’exposition organisée par le Georg Kolbe Museum de Berlin et le musée cantonal des Beaux-arts de Lausanne, Paris, flammarion, 1996.
Cette œuvre rappelle l’intérêt de Maillol pour les attitudes qui dessinent les courbes et font saillir les rondeurs du corps féminin.
Maillol travaille et recherches l’équilibre parfait autour du corps debout tout le long de sa carrière. On peut rapprocher notre sta- tuette de la célèbre figure L’Action Enchainée réalisée en 1905 qui fait jalon dans l’œuvre de l’artiste.

Autre exemplaire: Maillol, Baigneuse debout se coiffant, lecoude levé. Bronze, 28,5 cm, signé du monogramme de l’artiste, porte le cachet du fondeur Alexis Rudier et le numéro 5/6, an- cienne collection Dina Vierny, illustré dans Maillol, 1978, illustra- tion n°53.

06 novembre 2019 Hôtel Drouot, Paris
Voir le diaporama