Josse-Joseph-François Leriche, (1738 - 1812), d'après

Les Oies du Père Philippe

Groupe en terre cuite
Accident et restauration (main droite de la jeune fille de droite)
Signé et daté «Lerriche 1780» à l'arrière sur la base

H. 27 cm

-

Estimation : 800 / 1.200 €

Prix au marteau :

Littérature en rapport :Tamara Préaud, Guilhem Scherf, La manufacture des Lumières. La sculpture à Sèvres de Louis XV à la Révolution, Dijon, Editions Faton, 2015, modèle répertorié sous le n° cat. 175, p. 207

N°192

François-Jospeh Leriche entre à la manufacture de Sèvres en 1757, il est chef d’atelier et crée des modèles pour des statuettes en biscuit de porcelaine dure. Sous la direction de Louis-Simon Boizot (1743-1809), il s’inspire ici d’un conte de La Fontaine, Les Oies du Père Philippe. Le conte évoque l’éveil amoureux et, ici, Leriche s’approprie le thème et nous présente deux jeunes filles vêtues à la mode de l’époque ,en s’inspirant des gravures de mode qui circulent dans les années 1780. Notre terre cuite est vraisemblablement un modèle préparatoire pour la statuette en biscuit du même titre dont le musée de la Manufacture de Sèvres conserve un exemplaire (inv. MNC27832).

19 octobre 2021 Couteau-Bégarie Hôtel Drouot salles 1 & 7
Voir le diaporama